Logo BRGM

Glossaire

Après quelques notions de géologie et éléments de vocabulaire concernant la pierre, accédez à la définition des types de pierres rencontrés dans PierreSud en tapant l’initiale de leur nom dans la liste ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

JPEG - 81 ko
Nom de pierreDéfinition
A -
Albâtre gypseux Variété de gypse très finement cristallisé, blanc et translucide, utilisé en sculpture. Par extension, ce terme désigne aussi diverses variétés de calcaires blancs, parfois veinés, utilisés en sculpture ou en architecture
Amphibolite Roche à amphiboles et plagioclases du métamorphisme général (mésozone à catazone), à clivages médiocres et texture assez massive, vert sombre, essentiellement constituée de cristaux d’amphibole plus ou moins ordonnés dans les plans de schistosité
Andésite Roche magmatique volcanique, de teinte gris violacé, à structure microlithique fluidale, souvent bulleuse à aspect finement scoriacé, constituée de rares phénocristaux de plagioclases (oligoclase, andésine), biotite, hornblende et pyroxènes, dans un verre peu abondant
Anhydrite Roche sédimentaire évaporitique composée de sulfate naturel de calcium du système orthorhombique, en cristaux tabulaires à trois clivages orthogonaux donnant deux faces à éclat vitreux ou nacré à fines stries parallèles, et une face non striée ; de couleur blanche, grise, bleuâtre ou rougeâtre.
Arkose Roche sédimentaire détritique terrigène, renfermant jusqu’à 60% de quartz, au moins 25% de feldspath, et souvent des micas, dans un ciment (15% environ) surtout composé d’argiles
B -
Basalte Roche magmatique volcanique, de teinte noirâtre, à structure microlithique, en général non bulleuse, constituée de plagioclases (labrador surtout), de clinopyroxènes (augite dominante), accompagnés d’olivine, d’hypersthène, de magnétite et d’ilménite, ainsi que parfois de quartz ou de feldspathoïdes (néphéline, analcime), dans un verre peu abondant
Brèche sédimentaire Conglomérat à éléments en majorité anguleux, témoignant d’un transport faible
Brèche tectonique Brèche résultant de la fragmentation de roches dans un contact tectonique, les débris ayant été cimentés sur place (ciment, en général cristallin, de précipitation chimique à partir des eaux circulant facilement dans la zone broyée)
Brèche volcanique Brèche à ciment de cendres et lapillis, et à fragments de roches magmatiques volcaniques, avec parfois des débris des roches encaissantes. La fragmentation a des causes variées : explosions, remise en mouvement de lave à croûte déjà figée, écroulement superficiel, etc.
C -
Calcaire Roche sédimentaire carbonatée contenant au moins 50% de calcite, pouvant être accompagné d’un peu de dolomite, d’aragonite ou de sidérite
Calcaire cristallin Voir Cipolin
Calcaire dolomitique Calcaire contenant de 10 à 50 % de dolomite
Calcaire gréseux Calcaire contenant des grains de quartz en quantité suffisante (30 à 50% généralement) pour lui donner l’aspect d’un grès
Calcaire magnésien Calcaire contenant de 5 à 10 % de dolomite
Calcaire marneux Calcaire contenant 5 à 35 % d’argile
Calcaire pur Calcaire contenant plus de 95 % de calcite
Cargneule Roche sédimentaire carbonatée, d’aspect vacuolaire, souvent bréchique. Elles sont dues à la transformation de dolomies calcareuses, de calcaires dolomitiques, de brèches (sédimentaires ou tectoniques) calcaréodolomitique
Cinérite Roche pyroclastique, à grain de moins de 2 mm, blanche, grise, brune ou noirâtre, souvent tendre et poreuse, formée par accumulation de cendres volcaniques en milieu marin, ou plus souvent continental (lacs)
Cipolin Voir aussi Calcaire cristallin. Marbre calcaire de teinte claire (blanche, grise, rosée, bleutée) homogène ou à veines issues du métamorphisme de minces lits argileux, et pouvant renfermer des micas, de la serpentine ou des minéraux métamorphiques (dipyre, grenat, etc…)
Conglomérat Roche sédimentaire détritique terrigène, à éléments de dimension supérieure à 2 mm (graviers, galets), liés par un ciment. Elle peut être monogénique si ses éléments sont de même nature ou polygénique si ses éléments sont de nature variée
D -
Diorite Roche magmatique plutonique grenue, à éléments blanchâtres et verdâtres ou noirâtres, constituée essentiellement de plagioclases blanchâtres (oligoclase et surtout andésine) et d’amphibole verte (hornblende en prismes ou en aiguilles), ainsi que d’un peu de biotite
Dolomie Roche sédimentaire carbonatée contenant au moins 50 % de carbonates, dont au moins la moitié sous forme de dolomite
Dolomie calcaire Dolomie contenant de 50 à 90 % de dolomite
Dolomie pure Dolomie contenant de 90 à 100 % de dolomite
E -
F -
G -
Gabbro Roche magmatique plutonique grenue, de teinte générale vert noirâtre et mouchetée de blanc, constituée essentiellement de plagioclases et de pyroxènes, ainsi que de biotite, olivine et hornblende
Gneiss Roche métamorphique à grain moyen à grossier (minéraux visibles à l’œil nu), à foliation caractérisée par l’alternance de lits sombres riches en minéraux ferromagnésiens (micas, amphiboles) et de lits blanchâtres à rosés de quartz et de feldspaths
Granite Roche magmatique plutonique grenue, de teinte générale claire (allant de blanc-gris, à rosé-rouge) essentiellement constituée de quartz, feldspaths alcalins (orthose, microcline) et plagioclases (albite, oligoclase), ainsi que de minéraux secondaires à accessoires tels que mica, amphibole, pyroxène, sphène, apatite, zircon, tourmaline, cordiérite, etc.
Grauwacke Roche sédimentaire détritique terrigène, de teinte sombre (noirâtre à verdâtre), à éléments de 1/16e à 2 mm, riche en chlorite et minéraux argileux, à grains de quartz, feldspath et quelques micas, et à débris lithiques (roches magmatiques basiques, schistes) abondants (30% voire plus), dans un ciment assez abondant (20% environ)
Grès Roche sédimentaire détritique terrigène composée essentiellement (à plus de 85%) de grains de quartz plus ou moins arrondis de dimension comprise entre 1/16e et 2 mm, provenant de la consolidation d’un sable par interposition d’un ciment entre les grains
Grès à ciment siliceux Grès à grains de quartz liés par un ciment siliceux, renfermant au total de 98 à 99% de silice
Grès arkosique ou feldspathique Grès renfermant de 5 à 25% de feldspath
Grès calcaire Grès à grains de quartz liés par de la calcite cristalline ou microcristalline
Grès calcarifère Grès à grains de quartz liés par un ciment en partie calcaire seulement
Gypse Roche sédimentaire évaporitique à aspect vitreux translucide, nacré ou soyeux suivant les faces, pouvant être accompagnée par des impuretés minérales comme l’argile et la silice
H -
I -
J -
K -
L -
M -
Marbre Roche métamorphique dérivant, par écrasement et élévation de température, de calcaires ou de dolomies. Issu d’un calcaire pur, le marbre est de couleur blanche et composé uniquement de calcite. Issu d’un calcaire ou d’une dolomie impurs, le marbre est coloré et souvent veiné, ses veines correspondants à d’ancien lits plus argileux ou riches en oxydes métalliques
Marbre pur Marbre blanc, à grands cristaux engrénés de calcite ou de dolomite, et très rares impuretés
Micaschiste Schiste à grain généralement moyen, à schistosité et foliation marquées, riche en lamelles de micas visibles à l’œil nu lui donnant un aspect brillant, et une teinte claire ou sombre suivant les micas (biotite, noire et / ou muscovite, blanche), contenant des cristaux visibles de quartz et des grains microscopiques de feldspath, ainsi que divers minéraux accessoires (staurodite, cordiérite, grenat, trémolite, etc…) ; roche métamorphique provenant d’argiles et de marnes
Microconglomérat Roche sédimentaire détritique terrigène, à éléments de dimension comprise entre 1/16e et 2 mm, liés par un ciment
Microdiorite quartzique Diorite microgrenue, en général à phénocristaux zonés d’andésine, et à aiguilles de hornblende ; exemple : esterellite ou porphyre bleu de l’Estérel, qui contient de petits quarts bipyramidés, et en outre des granules de pyroxène
Molasse Roche sédimentaire biodétritique, composée d’éléments issus de l’érosion d’autres roches et de squelettes d’organismes vivants, dans un ciment à dominante carbonatée
Molasse calcaire Roche sédimentaire biodétritique majoritairement composée de bioclastes, dans un ciment à dominante carbonatée
Molasse sableuse Roche sédimentaire biodétritique majoritairement composée de grains de quartz, dans un ciment à dominante carbonatée
N -
O -
Ophicalcite Au sens large, toute roche contenant à la fois calcite et serpentine, et en particulier brèches tectoniques ou sédimentaires à éléments serpentinisés pris dans un ciment calcaire
Orthogneiss Gneiss provenant d’une ancienne roche magmatique (granite et rhyolite, mais aussi syénite et diorite)
P -
Paragneiss Gneiss provenant d’une ancienne roche sédimentaire (grès, grauwacke, sédiment argilo-sableux, etc…)
Péridotite Roche magmatique grenue le plus souvent vert-noirâtre majoritairement constitué d’olivine accompagnée de pyroxène et de spinelle, ainsi que parfois d’amphibole, biotite et grenat
Phyllade Ardoise gréseuse grossière, se débitant en plaques épaisses ; au sens large, formation comprenant des schistes ardoisiers et des schistes sériciteux et chloriteux
Poudingue Conglomérat contenant au moins 50 % d’éléments arrondis (galets), témoignant d’un transport fluviatile assez long ou d’une agitation dans les vagues
Pyroclastite Roche magmatique formée par l’accumulation de débris de roche magmatique éjectés par les volcans (cendres, lapillis, tufs, ignimbrites)
Pyroméride Verre rhyolitique rosé à grands sphérolites (=masses sphériques)
Q -
Quartzite métamorphique ou métaquartzite Roche métamorphique constituée de grains de quartz fortement soudés et imbriqués, provenant de la recristallisation par métamorphisme, d’un grès, ou parfois d’une radiolarite ou d’un filon de quartz
Quartzite sédimentaire ou orthoquartzite Roche sédimentaire détritique terrigène, constituée de grains de quartz fortement soudés et imbriqués, provenant de la cimentation par diagenèse d’un grès
R -
Rhyolite Roche magmatique volcanique, de teinte générale claire (allant de grisé à rosé, voire rouge), à microlites et phénocristaux rares de quartz, feldspath (ex. sanidine), amphibole et biotite, dans un verre abondant
Roche carbonatée Roche sédimentaire contenant au moins 50% de carbonates (calcite, dolomite, aragonite)
Roche détritique Roche sédimentaire contenant au moins 50% de débris issus de l’érosion d’autres roches à la surface d’un continent (on parle alors de roche sédimentaire détritique terrigène), ou de squelettes et coquilles d’organismes vivants (on parle alors de roche sédimentaire biodétritique)
Roche évaporitique Roche sédimentaire riche en chlorures et sulfates alcalins. La précipitation de ces sels succède à des concentrations par évaporation intense, généralement dans des lagunes peu ou pas reliées à la mer, ou encore dans des lacs salés
Roche magmatique Roche résultant du refroidissement et de la solidification de magmas
Roche métamorphique Roche formée à partir de roches préexistantes (magmatiques, sédimentaires ou déjà métamorphisées) ayant subi des recristallisations dues à des élévations de température et / ou pression
Roche plutonique Roche magmatique dite intrusive, c’est-à-dire ayant cristallisé et refroidi en profondeur
Roche pyroclastique Roche magmatique formée par l’accumulation de débris de roche magmatique éjectés par les volcans (cendres, lapillis, tufs, ignimbrites)
Roche sédimentaire Roche naissant au fond d’une mer, sur la côte ou, plus rarement à la surface d’un continent, issue de l’accumulation et du compactage de débris d’origine minérale (dégradation d’autres roches) et / ou organique (restes de végétaux et d’animaux), et / ou de précipitation chimique
Roche volcanique Roche magmatique dite effusive, c’est-à-dire issue d’éruptions volcaniques à la surface de la terre
S -
Schiste Roche métamorphique, ayant acquis sous l’effet de contraintes tectoniques une schistosité c’est-à-dire pouvant être débitée plus ou moins facilement en feuillets
Schiste ardoisier Schiste à grain fin et homogène, de teinte noir, gris ou violacé, à aspect parfois légèrement satiné, se débitant en dalles fines et régulières ; roche issue d’un très faible métamorphisme, parfois considérées comme des roches sédimentaires
Serpentinite Roche à amphiboles et plagioclases du métamorphisme général, à clivages médiocres et texture assez massive, vert sombre, essentiellement constituée de cristaux d’amphibole plus ou moins ordonnés dans les plans de schistosité
Spilite Roche magmatique vert-bleu à vert sombre, à structure analogue à celle des basaltes, souvent à varioles claires, avec amygdales et filonnets blanchâtres de calcite
Syénite Roche magmatique plutonique grenue, de teinte générale blanchâtre à rosée-rouge, constituée de plus de 60% de feldspaths alcalins (orthose, anorthose, microcline), ainsi que de biotite et de hornblende.
T -
Trachyte Roche magmatique volcanique, de teinte blanchâtre, grise à gris verdâtre, à structure microlithique fluidale, peu ou pas porphyrique, souvent un peu poreuse (légère), constituée de feldspaths (sanidine, anorthose, albite), et de biotite et amphibole plus rares, dans une matière vitreuse ou finement cristalline peu abondante
Travertin Roche sédimentaire calcaire continentale, à aspect concrétionné, plus ou moins vacuolaire, grise à jaunâtre, grossièrement litée)
Tuf calcaire Voir Travertin
U -
V -
Variolite Variété connue dans les Alpes, de lave spilitique (voir spilite) en coussins, vert clair, à texture fine et compacte, le cortex de chaque coussin montrant les varioles albitiques, formant de petits bouchons blanchâtres en relief
W -
X -
Y -
Z -
© 2016 BRGM  — Mentions légales — Conditions d’utilisation — Nous contacter —  Flux RSS — Espace privé
BRGM – Centre scientifique et technique – 3 avenue Claude-Guillemin – BP 36009 – 45060 Orléans Cedex 2 – France – Tel. : +33(0)2 38 64 34 34
Logo DRAC Logo BRGM Logo CICRP Logo Europe