Logo BRGM

Panorama des pierres du patrimoine du département de l’Aude (11)

Rapport public de janvier 2012 (390 pages avec son annexe), fruit d’un partenariat entre la DRAC de Languedoc-Roussillon et le BRGM, avec l’appui technique de l’Université de Montpellier 2.

JPEG PDF PDF

Près de 80 monuments historiques du département de l’Aude ont été étudiés. une fiche de synthèse a été établie pour chacun d’entre eux, fournissant diverses informations dont la description sommaire des principaux types de pierres en œuvre, accompagnées de prises de vue illustratives.

Les pierres identifiées ont quant à elles été regroupées par formation géologique d’appartenance et par ensemble lithotectonique. Près de quarante formations géologiques pour autant de pierres distinctes ont été inventoriées, tandis qu’un certain nombre de carrières ont pu être retrouvées sur le terrain, et inspectées. En regard de la géologie du département, la nature pétrographique des pierres observées est très variée et la plupart des grandes familles pétrographiques sont représentées, avec des granites, des schistes, des gneiss, des grès et des calcaires.

Pour chaque pierre, la liste des références de mise en œuvre sur monuments a également été dressée, permettant de disposer d’une première appréciation de l’importance relative à l’échelle départementale d’emploi de chaque pierre recensée dans le patrimoine bâti.

En ce qui concerne les pierres de construction, on retrouve surtout des calcaires et des grès calcaires (« molasses ») d’aire de diffusion très limitée pour la plupart, et dans nombre de cas, les anciennes carrières d’origine sont localisées au droit même des édifices. Quelques pierres employées en construction semblent toutefois avoir été diffusées dans une grande partie du département, voire hors département, à l’exemple des molasses de Carcassonne et de Castelnaudary, du grès d’Alet et de certains calcaires (calcaires détritiques de Sainte-Lucie, calcaires lacustres de Sigean).

En termes de pierres ornementales, le département de l’Aude a la particularité d’avoir également fourni diverses pierres ornementales colorées, réputées et de large diffusion comme les marbres de Caunes-Minervois, ou les brèches du Cap Romarin, ou d’emploi plus limité comme les marbres du Mouthoumet.

JPEG - 3.2 Mo
Vue partielle de la carrière de marbres roses à Stromatactis (Dévonien) dite "du Roy" à Caunes-Minervois (11) ; exploitation classée au titre des Monuments Historiques, d’où ont été extraites les colonnes du péristyle du Grand Trianon de Versailles.
© 2017 BRGM  — Mentions légales — Conditions d’utilisation — Nous contacter —  Flux RSS — Espace privé
BRGM – Centre scientifique et technique – 3 avenue Claude-Guillemin – BP 36009 – 45060 Orléans Cedex 2 – France – Tel. : +33(0)2 38 64 34 34
Logo DRAC Logo BRGM Logo CICRP Logo Europe